Lancement de l'outil informatif "Action for AF" à destination des patients atteints de fibrillation atriale 



Directrice de la communication Cardiovasculaire Europe chez Bristol-Myers Squibb, Annie Simond présente l’outil Action For AF, dédié aux patients présentant une fibrillation atriale.

Annie Simond souligne l’importance d’informer davantage le patient sur sa pathologie. Cet outil à destination des patients s’appuie sur un PDF interactif proposant du contenu informatif.
Plusieurs thématiques y sont développées, telles que la pathologie, les facteurs pouvant affecter la qualité de vie des patients et leur prise en charge.
 
« Les patients souffrant de fibrillation atriale ont cinq fois plus de risque de faire un accident vasculaire cérébral (AVC) ¹.
Nous avons donc voulu développer, avec « Action For AF », un outil européen qui vise essentiellement à informer le patient, notamment sur le lien entre la fibrillation atriale et l'AVC, mais aussi à lui donner des clés pour mieux aborder sa maladie. L’idée est que les patients ont aujourd’hui leur mot à dire.
Le patient doit être bien informé et être ainsi partie prenante de son parcours de soins. A partir des résultats des études que nous avons menées pour comprendre les facteurs non cliniques qui impactent la qualité de vie du patient, nous avons développé un important support d’information.
De plus, nous souhaitons qu’à travers l’information disponible sur cet outil, le patient soit plus à même de dialoguer avec son médecin. »

L’outil « Action For AF » a été lancé à Barcelone le 30 juin dernier, lors d’un sommet interprofessionnel consacré à la fibrillation atriale qui a rassemblé douze associations de patients venues de toute l’Europe.

D'un point de vue épidémiologique, la fibrillation atriale touche aujourd’hui 1 % de la population ². La probabilité de développer une fibrillation atriale au-delà de 45 ans peut être estimée à 7,5 % ³  et au delà de 85 ans, la maladie concerne 10 % de la population ². Très courante et facile à détecter, cette pathologie demeure relativement méconnue.
La fibrillation atriale est pourtant le second facteur d’AVC 4 – le premier facteur étant l’hypertension, dont souffrent également les deux tiers des patients atteints de fibrillation atriale 4.

¹ Husted S, Caterina R, et al. Non-vitamin K antagonist oral anticoagulants (NOACs): No longer new or novel. Thrombo Haemost 2014; 111:781-782.
² Guide parcours de soin, fibrillation atriale, Haute autorité de santé, accessible à l’adresse : http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/2014-05/guide_pds_fibrillation_atriale_vf.pdf, dernier accès le 3/09/2014
³ Réalités cardiologiques, Mise au point rythmologie, La fibrillation atriale, données démographiques, http://www.realites-cardiologiques.com/wp-content/uploads/2010/03/10.pdf, dernier accès le 20/11/2014
4 La prévention des AVC, site du ministère des Affaires sociales, de la Santé et des Droits des femmes, accessible à l’adresse ci-après : http://www.sante.gouv.fr/la-prevention-des-avc.html, dernier accès le 3/09/2014