Une journée pour tout donner Le 19 juin, 110 salariés de Bristol-Myers Squibb ont pu vivre une belle aventure humaine : transformer un jour de travail en une journée solidaire au profit de 4 associations d’Ile-de-France. Rencontre avec les volontaires de deux ateliers à travers une vidéo tournée lors de la journée.

La veille, ils étaient comptables, chargés de recherche, chefs de produit. Aujourd’hui, ils ont changé de métier. Juste pour une journée. Une journée solidaire, organisée dans le cadre du mécénat de compétences, et portée par Laure, responsable de la communication interne, et Annick, assistante de direction. « Au total, 4 ateliers ont été mis en place en Ile-de-France, 110 salariés vont donner de leur temps pour la bonne cause » explique Annick. « Le choix des ateliers a été fait en fonction des besoins des associations de la région et en collaboration avec les salariés de l’entreprise, qui nous ont fait part de leurs attentes et de leurs envies » continue Laure.

Trier les jouets au profit des enfants défavorisés.

Les lutins du Père Noël

Direction Rueil-Malmaison où une vingtaine de volontaires est venue donner un coup de main à l’association Rejoué pour trier et nettoyer les futurs cadeaux de Noël d’enfants défavorisés. « On est un peu des lutins du Père Noël, plaisante Rodolphe, responsable Hygiène Sécurité Environnement. Personnellement, je pensais m’investir dans une association à ma retraite, et là, Bristol-Myers Squibb me donne l’occasion de le faire maintenant, c’est super ! ». Aux côtés de Rodolphe, Sylvie, directeur Affaires réglementaires, teste les jouets électroniques et jette ceux qui ne fonctionnent plus : « C’est un tri écologique, précise-t-elle. Aujourd’hui, on est dans le social et l’environnement, c’est parfait ! » A 11h, Pascale, responsable dans l’association Rejoué, fait le point : « Ca fait 1H30 qu’on trie et on a déjà fait 32 cartons ! Le coup de pouce de Bristol-Myers Squibb est le bienvenu, car nos 14 membres ne suffisent pas à faire tout ce qu’il y a faire pour préparer le prochain Noël. Et je pense que nous aurons bientôt de nouveaux adhérents : plusieurs personnes de l’entreprise sont venues me voir pour me demander comment ils pouvaient nous aider en dehors de cette journée ! » Car c’est aussi le but de l’événement : donner l’occasion à chacun de goûter à l’engagement associatif, quitte à y plonger pour de bon.

Rodolphe, un des lutins du Père Noël


Peinture et jardinage au Vésinet

De nombreux collaborateurs ont quitté leur bureau, une journée, pour participer à l’entretien du jardin de l’école Saint-Charles, au Vésinet, une de nombreuses écoles gérées par la Fondation Apprentis d’Auteuil. Au programme : désherbage, tonte de la pelouse et jardinage.. « C’est une belle journée de cohésion et de partage avec nous, témoigne Fanny, chargée de mécénat à la Fondation Apprentis d’Auteuil. Les volontaires sont ici, dans le jardin, ou à l’intérieur de la maison d’accueil, en train de repeindre les salles d’activité et la maison Parents-Enfants, qui est un lieu essentiel où les familles viennent passer du temps avec les enfants quand elles n’ont pas le droit de garde chez elles. Bref, on est vraiment dans le développement du bien-être des parents et des enfants, grâce aux salariés de Bristol-Myers Squibb ! » Pour Laure, le bilan de cette 1ère journée solidaire est très positif : « On croise les doigts pour pourvoir réorganiser la même chose l’an prochain… avec encore plus de volontaires ! ».


Comptabilité, option jardinage pour Emmanuel