Bristol-Myers Squibb, précurseur dans la recherche en Immuno-Oncologie, a présenté de nouvelles données scientifiques lors du congrès de l'AACR 2016.
AACR 2016
Lors du congrès de l’Association Américaine de Recherche sur les Cancers, (AACR), qui s'est déroulé à la Nouvelle-Orléans du 16 au 20 avril 2016, Bristol-Myers Squibb a présenté de nouveaux résultats d'études menées sur des molécules immuno-oncologiques.

Amaury Dumont


Amaury Dumont, Responsable Médical chez Bristol-Myers Squibb, aborde les perspectives de cette nouvelle approche thérapeutique.

Qu'est-ce que l'immuno-oncologie?

L'immuno-oncologie est une nouvelle approche de traitement anticancéreux qui cible les cellules du système de défense de l’organisme. Elle a pour objet de réactiver le système immunitaire du patient afin qu’il élimine les cellules tumorales, comme il le fait en dehors d’un contexte pathologique, pour toute cellule anormale.

L'immuno-oncologie permet d’apporter une nouvelle option thérapeutique dans des cancers où les besoins médicaux demeurent importants.

Quel est le mécanisme d’action de ces molécules ?

Pour comprendre l’action de ces molécules, il est nécessaire de comprendre les mécanismes par lesquels les cellules cancéreuses contournent les défenses immunitaires.

Parmi les différents mécanismes possibles, il a été démontré que ces cellules pouvaient développer progressivement, à leur surface, des molécules appelées points de contrôle capables de freiner les principales cellules immunitaires à activité antimorales, les lymphocytes T.

Grâce à la compréhension de ces mécanismes, des approches thérapeutiques ont été développées, afin de bloquer l'action de ces freins, et ce, dans l’objectif de restaurer l'activité anticancéreuse des lymphocytes T. On appelle ces molécules des inhibiteurs de points de contrôle.

Quelles ont été les nouvelles données présentées par Bristol-Myers Squibb au congrès de l'AACR ?

Bristol-Myers Squibb a ouvert la voie de l’Immuno-Oncologie avec une première molécule dans le traitement du mélanome métastatique. Depuis, nous avons développé une deuxième molécule qui cible un autre point de contrôle. Celle-ci est à différents stades de son développement clinique dans le traitement de divers types de tumeurs.

A l’occasion de ce congrès, nous allons présenter plusieurs études cliniques menées dans le domaine de l’immuno-oncologie, et s’appliquant notamment, à la prise en charge du mélanome à un stade avancé et du cancer de la tête et du cou.

Quelles sont les perspectives du laboratoire dans le domaine de l'immuno-oncologie ?

L'immuno-oncologie est une voie apportant de nouvelles perspectives dans la lutte contre le cancer. Bristol-Myers Squibb a été pionnier dans ce domaine et est toujours engagé dans le développement de cette nouvelle approche.

Notre objectif est ainsi de faire avancer la recherche dans le traitement de plusieurs tumeurs, et notamment, celles pour lesquelles il existe peu d’options thérapeutiques. Nous avons actuellement 9 autres molécules à l’étude dans ce domaine, et ce, à divers stades de leur développement.