Bristol-Myers Squibb au service de l’onco-pédiatrie :
Maintenir le lien social des enfants hospitalisés en onco-pédiatrie


L’objectif de VIK-e : :

Les traitements des cancers et hémopathies malignes nécessitent pour les enfants, adolescents et jeunes adultes de longues périodes d’isolement en chambre stérile, pouvant aller jusqu’à plusieurs mois.
Pendant ce temps, le jeune malade est coupé de son environnement. Or, la prise en charge des jeunes patients et adolescents qui sont à un âge crucial où l’on se construit, passe bien évidemment par le traitement mais aussi par le maintien du lien : le lien familial, pour avoir la possibilité de vivre à côté des siens, le lien scolaire, pour garder le contact avec les élèves et professeurs, et enfin, le lien social pour vivre ses passions ou participer à des activités artistiques par exemple. L’objectif du projet-pilote « Vik-e » est donc à la fois psychologique et pédagogique à travers le maintien du lien social des enfants hospitalisés en onco-pédiatrie.
Une initiative qui donne du sens pour nourrir ce lien de façon à la fois émotionnelle, éducative et ludique.

La genèse de ce projet pilote : :

Né d’une rencontre, fin 2015, entre les équipes médicales et soignantes de l’IHOPe (Institut d’Hématologie et Oncologie Pédiatrique), l’Association APPEL (Association Philanthropique de Parents d’enfants atteints de Leucémie et autres cancers), la société AWABOT et Bristol-Myers Squibb, le projet Victory in Innovation for Kids – electronic (VIK-e) a vu le jour à l’été 2016.

En pratique : :

L’avatar (le robot) est présent sur le lieu extérieur (maison, école ou autre) tandis que l’enfant se trouve en chambre stérile dans le service hospitalier.
Via une connexion wifi ou 4G et un PC, l’enfant va gérer à distance les déplacements du robot et être en relation directe avec les personnes se trouvant à l’extérieur (avec sa famille à la maison, ses camarades de classe dans le cadre de l’école) mais également participer à des événements culturels et sportifs, comme s’il était sur place.
Grâce à cette technologie, les enfants hospitalisés en onco-pédiatrie pourront ainsi partager, échanger, participer à des événements extérieurs et maintenir un lien affectif et social à l’extérieur de l’hôpital.

La mise en place de ce projet expérimental : :

Le projet-pilote bénéficiera à douze jeunes par an, âgés entre 10 et 25 ans et hospitalisés à l’IHOPe ou dans les unités d’hématologie du Centre Léon Bérard à Lyon.
Pendant deux ans, ce programme expérimental va faire l’objet d’une recherche en sciences humaines et sociales. L’objectif est que ce projet d’envergure soit une réussite et qu’il puisse ensuite être élargi à d’autres centres de soins, voire à d’autres profils de patients.

Bristol-Myers Squibb, un acteur de santé engagé auprès des enfants : :

Bristol-Myers Squibb souhaite accélérer l’accès des enfants atteints de cancer aux molécules innovantes. Outre notre engagement en R&D, il apparait également essentiel, pour l’enfant et le jeune adulte, de favoriser la recherche en santé publique et parcours de soins. D’où notre enthousiasme pour le projet-pilote VIK-e.
Pour Jean-Christophe Barland, Senior Vice-Président, Directeur Général France de Bristol-Myers Squibb France : « Le projet Vik-e permet aux jeunes patients de nourrir leur envie de découvrir le monde, leur besoin naturel de se confronter à lui pour mieux grandir et rêver toujours plus grand ».