Mieux comprendre l’hépatite B

Qu’est-ce que l’hépatite B ?

L’hépatite B1 est une infection du foie, provoquée par un virus (virus de l’hépatite B, ou VHB). Au début de la maladie, la phase aigüe est caractérisée par des lésions inflammatoires du foie et des altérations des cellules du foie appelées hépatocytes. Elle évolue vers une phase chronique (hépatite virale B chronique) dans 2 à 10 %1 des cas, qui peut conduire à des lésions plus importantes du foie, comme une fibrose ou une cirrhose, qui sont parfois irréversibles.

Le virus de l’hépatite B est très contagieux. Il est présent dans la plupart des liquides biologiques des personnes infectées (sang, sperme, sécrétions vaginales) et se transmet facilement.

Quelles sont les options de traitement ?

Le traitement de l’hépatite B dépend de la phase de la maladie . En général, l’hépatite B aigüe ne nécessite pas de traitement particulier. Dans les formes aiguës fulminantes, une greffe du foie est parfois envisagée.

En revanche, certaines règles d’hygiène et de diététique doivent être instaurées pour protéger le foie (notamment arrêt de la consommation d’alcool) ou pour éviter la transmission du virus (protection lors des relations sexuelles, de contact avec du sang contaminé, etc).

Tous les patients atteints d’hépatite B chronique ne sont pas forcément traités. Seuls ceux présentant une activité virale importante, ainsi que des lésions hépatiques en progression recevront des médicaments antiviraux. L’objectif est alors de diminuer l’activité de la maladie et de ralentir sa progression, de contrôler la multiplication virale, de stabiliser l’état de foie, voire de l’améliorer en faisant régresser la fibrose hépatique. En cas de cirrhose, une greffe de foie peut être envisagée.

L’hépatite B au quotidien

La surveillance médicale d’une hépatite B chronique est indispensable, pour contrôler l’évolution de la maladie. Au quotidien, les patients doivent veiller à préserver leur fonction hépatique (notamment ne pas boire d’alcool, arrêter de fumer, perdre du poids…). Ils doivent également protéger leur entourage en incitant leurs proches à se faire dépister et éventuellement à se faire vacciner.

Chiffres clés l’hépatite B en France1 :

  • nombre de personnes ayant été en contact avec le VHB : environ 3,1 millions
  • nombre de personnes atteintes d’hépatite B chronique : environ 280 000
  • nombre total de nouvelles infections par le VHB/ an : 2324

________________________

Sources

1 Données 2004 et 2010. Ameli-Santé – Hépatite B, consulté le 01/03/2016
2 Ameli-Santé – Hépatite B, consulté le 19/04/2016
____________________________