L’immuno-oncologie : une voie thérapeutique innovante dans la prise en charge du cancer

L’immuno-oncologie représente une nouvelle étape dans la recherche contre le cancer, qui consiste à s’appuyer sur le pouvoir du système immunitaire de l’organisme pour combattre la maladie. Bristol-Myers Squibb est fortement engagé dans cette nouvelle voie thérapeutique afin d’améliorer la prise en charge des patients.

Les traitements contre le cancer ont profondément évolué en 200 ans.

Initialement, les différentes options dont disposaient les médecins pour aider les patients à vaincre le cancer se concentraient autour de trois grands types de thérapies : la chirurgie et la radiothérapie pour des cancers très localisés, la chimiothérapie pour des cancers plus diffus et les thérapies ciblées pour des cancers ayant des mutations génétiques particulières.

Avec l’immuno-oncologie, une voie thérapeutique innovante dont Bristol-Myers Squibb a été le précurseur, une nouvelle ère s’ouvre dans le combat contre le cancer, laissant entrevoir un nouvel espoir pour les patients.

Sa particularité ? L’immuno-oncologie ne cible pas directement la tumeur comme les autres stratégies thérapeutiques, mais plutôt les cellules du système de défense de l’organisme. Elle a pour objet de réactiver le système immunitaire du patient afin qu’il élimine les cellules tumorales, comme il le fait en dehors d’un contexte pathologique pour toute cellule anormale.

Pour comprendre l’action de ces molécules, il est nécessaire de comprendre les mécanismes par lesquels les cellules cancéreuses contournent les défenses immunitaires. Parmi les différents mécanismes possibles, il a été démontré que ces cellules pouvaient développer progressivement, à leur surface, des molécules appelées points de contrôle capables de freiner les principales cellules immunitaires à activité antimorales, les lymphocytes T.

Grâce à la compréhension de ces mécanismes, des approches thérapeutiques ont été développées, afin de bloquer l'action de ces freins, et ce, dans l’objectif de restaurer l'activité anticancéreuse des lymphocytes T. On appelle ces molécules des inhibiteurs de points de contrôle.

L'immuno-oncologie constitue ainsi une nouvelle approche thérapeutique dans certains cancers où les besoins médicaux demeurent importants. En effet, les preuves cliniques de l’efficacité de l’immuno-oncologie ont déjà démontré le potentiel de cette nouvelle voie thérapeutique dans le traitement de certains cancers à un stade avancé, pour lesquels la prise en charge était jusqu’alors complexe et les possibilités thérapeutiques souvent limitées, comme dans le traitement de certains mélanomes ou certains types de cancers du poumon notamment.

Afin de faire reculer le cancer, il est primordial de faire avancer la recherche dans ce domaine. En effet, cette pathologie demeure, à ce jour, un enjeu de santé publique à l’échelle mondiale mais également au niveau national, où plus de 385.000 nouveaux cas ont été dénombrés en 2015.

Bristol-Myers Squibb se mobilise continuellement aux côté des patients et des professionnels de santé pour répondre aux besoins médicaux non couverts.
Les efforts de recherche du groupe visent à offrir de nouvelles perspectives pour les patients, avec l’espoir d’une survie prolongée et d’une qualité de vie améliorée.

Première entreprise biopharmaceutique à avoir ouvert la voie de l’immuno-oncologie il y a 15 ans, le laboratoire consacre aujourd’hui 68 % de la recherche clinique menée en France à l’onco-hématologie, et notamment à l’immuno-oncologie.

Ces essais thérapeutiques, menés dans divers types de cancers, ont permis à Bristol-Myers Squibb de faire de l’immuno-oncologie une nouvelle option thérapeutique aujourd'hui.