Directeur Associé Global Access Program et Direct Import

Pour nous permettre de comprendre le métier de Directeur Associé Global Access Program et Direct Import, nous avons rencontré Marie-Astrid Mercier qui est en charge des programmes Global Access et Direct Import au sein de Bristol-Myers Squibb.

« Depuis toujours, j’aime relever les défis et j’ai eu la chance de travailler pour des employeurs qui m’ont donné les opportunités qu’il fallait au bon moment. »
Tout d’abord assistante de direction dans une multinationale américaine d’informatique, elle devient ensuite assistante administrative et financière dans le domaine des fusions-acquisitions puis intègre Bristol-Myers Squibb au poste d’assistante de direction à l’export. « Je n’avais jamais travaillé dans le monde de la santé, mais les valeurs de Bristol-Myers Squibb me paraissaient compatibles avec les miennes : l’éthique et l’intégrité. Cette culture d’entreprise m’a séduite et aujourd’hui, cela fait bientôt 18 ans que je suis arrivée !»

Marie-Astrid a pu, au cours de ces années, monter rapidement en responsabilité. Ainsi, elle est devenue, en 1999, responsable du suivi des commandes à l’export pour 42 pays et, en mai 2000, est promue coordinatrice du Global Access Program, un programme de lutte contre le VIH/SIDA.
Ce programme permet de faciliter l’accès aux antirétroviraux dans les pays les plus impactés par cette pandémie et à faibles revenus (Afrique sub-saharienne notamment), avec des efforts encore plus significatifs vers les enfants.
« Nous fournissons des médicaments antirétroviraux à prix coûtant et facilitons le transfert de technologies aux fabricants de génériques, pour permettre au plus grand nombre de pouvoir être traités. En 2006, nous avons fourni à deux sociétés fabriquant des génériques les technologies et la formation nécessaires pour la fabrication d’un antirétroviral qui était sorti aux Etats-Unis à peine 18 mois auparavant. Nous sommes les pionniers pour avoir procédé à un transfert de technologie aussi rapidement ».


Des programmes d’envergure internationale

Ce poste lui a notamment permis d’assister aux conférences internationales sur le VIH/SIDA ou à des réunions avec des acteurs majeurs de la santé au niveau mondial.

En 2011, Marie-Astrid a obtenu une responsabilité supplémentaire : le Direct Import Program. « Il permet, dans des conditions bien définies, de donner l’accès à nos médicaments aux patients qui en auraient besoin, ces molécules n’étant pas disponibles dans les pays où ils résident.
C’est un véritable engagement de Bristol-Myers Squibb sur le long terme, centré à 100% sur le patient. »

Le Direct import Program concerne des médicaments majeurs ou sensibles, sans alternative thérapeutique dans leur pays ni générique. Les demandes peuvent provenir de nombreux canaux (patients, médecins, autorités de santé, associations de patients, Organisations Non Gouvernementales, salariés de Bristol-Myers Squibb) : « Après le feu vert de nos services médicaux, nous mettons tout en œuvre pour délivrer le médicament le plus rapidement possible, dans le strict respect des réglemen-tations locales » précise-t-elle. Et demain, quel nouveau défi va relever Marie-Astrid ? « Tout ce que je désire, c’est de pouvoir continuer à mener des programmes tels que le Global Access et le Direct Import, centrés sur les patients. Bristol-Myers Squibb est une entreprise pour qui la responsabilité éthique et sociétale prend forme au quotidien ».

Mai 2015