Notre histoire

Journée mondiale de la Terre

L’histoire de notre entreprise repose sur deux événements majeurs : la fondation d’une société pharmaceutique par le Docteur Edward R. Squibb à Brooklyn, New York en 1858, et l’acquisition, en 1887, d’une société de fabrication de médicaments en difficulté à Clinton par deux amis, William McLaren Bristol et John Ripley Myers.

Les entreprises Bristol-Myers et Squibb se sont particulièrement illustrées à travers de grandes actions et innovations thérapeutiques, qui figurent encore à ce jour parmi les découvertes les plus retentissantes du monde moderne :

  • la production de pénicilline en 1940, avec la plus grosse usine de production de l’époque basée à New Brunswick (New Jersey) ;
  • la prise en charge de la douleur grâce au lancement du premier anti-inflammatoire en 1967, le Nifluril, devenu depuis une référence mondiale ;
  • la mise à disposition de nouveaux traitements contre le cancer dès 1967, avec l’hydroxyurée utilisée dans le traitement de la leucémie et du cancer avancé de l’ovaire ;
  • le traitement de facteurs de risque cardiovasculaires, en commercialisant le 1er inhibiteur de l’enzyme de conversion pour traiter l’hypertension en 1975.

En 1989, Bristol-Myers fusionne avec Squibb pour devenir un leader mondial du secteur des soins de santé. De cette fusion naît la société Bristol-Myers Squibb, qui fut à cette époque la deuxième plus grande société pharmaceutique du monde.

Aujourd’hui, Bristol-Myers Squibb poursuit sa stratégie d’innovation scientifique au service des patients, en consacrant une partie chaque jour plus importante de ses investissements à la recherche. Ainsi, plus d’un tiers de son chiffre d’affaires est réinvesti dans la R&D, une donnée majeure par rapport aux investissements habituellement consentis dans son secteur d’activité.

Cette stratégie, renforcée par la mise en place de partenariats publics et privés, fait de Bristol-Myers Squibb l’une des entreprises les plus actives dans le combat contre les maladies graves, et en particulier le cancer.

En tant que jeune médecin de la Marine Américaine, Edward Robinson Squibb (1819-1900) fut si peu impressionné par la qualité des médicaments disponibles sur les navires pendant la guerre mexicaine qu'il jeta les médicaments inadéquates à l’eau. En 1858, il fonde son propre laboratoire pharmaceutique à Brooklyn, New York. ER Squibb, M.D. était consacré à la production de médicaments purs.
1858
Squibb devient le fournisseur de médicaments pour l’armée de l’Union pendant la Guerre Civile américaine. Il invente « la sacoche Squibb » (« the Squibb pannier »), une boîte à pharmacie compacte en bois utilisée sur les champs de bataille, remplie de quelques 50 médicaments pour traiter les victimes. La boîte est vendue pour environ 100 $, et comprend de l’éther et du chloroforme à utiliser comme anesthésique pendant les amputations, de la quinine et du whisky pour traiter les symptômes du paludisme et des traitements à base de plantes pour la dysenterie et les autres maladies qui ravagent les camps insalubres de l’armée.
1860
William McLaren Bristol (à gauche) et son ami, John Ripley Myers investissent 5000 $ dans la société pharmaceutique Clinton, une entreprise de fabrication de médicaments en faillite située à Clinton, New York. La société sera officiellement constituée le 13 Décembre 1887, avec Bristol comme Président et Myers comme Vice-Président.
1887
Le Dr Edward Robinson Squibb prend sa retraite et confie la plupart des responsabilités relatives à la gestion de l'entreprise à ses fils, Charles et Edward. Par la suite, la compagnie Squibb est connue pendant des décennies sous le nom de E. R. Squibb & Sons.
1895
Le premier produit de Bristol-Myers, reconnu au niveau national et que le chef chimiste J. Leroy Webber appelle le « spa du pauvre », était un sel minéral laxatif qui, lorsqu’il était dissous dans de l’eau, reproduisait le goût et les effets des eaux minérales naturelles de la Bohême. Le nouveau produit, baptisé Sal Hepatica, se vend modestement au début. Cependant en 1903, Sal Hepatica deviendra un best-seller.
1898
Bristol et Myers changent le nom, qui, de « Clinton » devient « Bristol, Myers Company » (un tiret remplacera la virgule après la mort de Myers en 1899, lorsque la compagnie devint une société).
Un autre succès retentissant de cette époque est le dentifrice Ipana, premier dentifrice à inclure un désinfectant dans sa formule et donc à protéger contre l’infection des gencives qui saignent. La demande pour Sal Hepatica et Ipana transforme Bristol-Myers, qui passe de société régionale à internationale.
Les fils Squibb vendent la société à Lowell M. Palmer et Théodore Weicker et la compagnie est constituée en société. Cette même année, des terrains sont achetés à New Brunswick, dans le New Jersey, pour la construction d’une usine de production d’éther. Vers la même époque, le prototype du logo de Squibb est conçu. Le logo représente l’uniformité, la pureté, l’efficacité et la fiabilité basée sur la recherche.
1905
Squibb invente le slogan : « L’ingrédient inestimable dans chaque médicament est l’honneur et l’intégrité de son fabricant. » C’est le texte publicitaire le plus efficace jamais utilisé par Squibb. À gauche est présentée une publicité des années 20 pour de la crème dentaire et de l’huile de foie de morue.
1921
Les bénéfices bruts de Bristol-Myers atteignent 1 million de dollars et ses produits se vendent dans 26 pays. Les actions détenues par les héritiers de John Myers deviennent disponibles à la vente, déclenchant une série de prises de position qui aboutissent, en 1929, à transformer Bristol-Myers en une société cotée au New York Stock Exchange.
1924
En France, à Agen, le Docteur Camille Bru fonde UPSA (Union de Pharmacologie Scientifique Appliquée) – Début de la production du Normogastryl®.
1935
La dépression d’après-guerre incite Bristol-Myers à se défaire de ses activités pharmaceutiques et à se consacrer entièrement à ses spécialités : Sal Hepatica et Ipana, ses deux produits phares et une douzaine d’articles de toilette assortis, d’antiseptiques et de sirops contre la toux. Le siège de la société est établi à Manhattan, et après être parfaitement passé dans l’arène des produits de consommation, Bristol-Myers commence à faire la publicité de ses produits, comme la lotion capillaire Vitalis pour les hommes et le déodorant Mum, directement au public.
1938
L’Institut Squibb pour la recherche médicale (Squibb Institute for Medical Research) est établi à New Brunswick, dans le New Jersey, USA. L’Institut apporte de grands progrès au secteur pharmaceutique, en particulier en ce qui concerne les antibiotiques.
Squibb obtient du Royaume-Uni des cultures de Penicillium notatum et développe des procédés de fermentation en cuve profonde pour la production de la pénicilline. En 1943, Squibb produit la pénicilline en réservoirs de 15 000 gallons (environ 56 781 litres) dans son établissement de New Brunswick, au New Jersey, qui est alors la plus grande usine de production de pénicilline dans le monde.
1940
Bristol-Myers fait l’acquisition de Cheplin Laboratories, un fabricant de lait acidophile basé à Syracuse, New York, et commence les travaux pour une nouvelle usine de pénicilline. Cheplin devient un fournisseur clé de pénicilline pour les forces armées alliées pendant la Seconde Guerre mondiale. Après la guerre, il est devenu clair que la pénicilline et d’autres antibiotiques constituent une immense opportunité pour Bristol-Myers. Cheplin est renommée Bristol Laboratories en 1945 et Frederic N. Schwartz en prend les commandes.
1943
De 1945 aux années 60, Bristol-Myers et Squibb sont des contributeurs importants de l’ère des antibiotiques, agrandissant leurs installations et produisant de la streptomycine, de la tétracycline et d’autres découvertes.
Squibb International est constituée en société et l’entreprise s’étend en Amérique du Sud et en Europe, tout en construisant des sites de fabrication au Mexique, en Italie et en Argentine.
1946
Installation de l’usine de production UPSA « Guyenne », à Agen.
1951
Squibb reçoit le prix Lasker, un des prix scientifiques les plus respectés au monde, pour la découverte des propriétés antituberculeuses de Nydrazid® (isoniazide), un antibiotique utilisé pour traiter la tuberculose.
1955
Squibb puis Bristol s'implantent en France.
1956 - 1960
Frederic N. Schwartz (à gauche) devient Président et Directeur Général, (Chief Executive Officer) de Bristol-Myers lorsque Henry Bristol, qui s’approche des 70 ans, choisit d’abandonner certaines de ses responsabilités et de devenir Président du Conseil d’Administration. Schwartz est la première personne non membre de la famille Bristol à prendre les fonctions de Directeur Général.
1957
Schwartz et le trésorier d’alors, Gavin K. MacBain, qui succédera plus tard à Schwartz dans les fonctions de CEO, décident que Bristol-Myers aurait intérêt à acquérir des sociétés plus petites et bien gérées. Bristol-Myers fait l’acquisition de Clairol, une société fondée par une équipe composée de deux conjoints, Lawrence Gelb et Joan Clair. Clairol transforme la coloration pour cheveux, qui était un article difficile à utiliser, en un produit de consommation grand public au succès éclatant. Le fils aîné des fondateurs de Clairol, Richard L. Gelb, succédera à MacBain au poste de CEO en 1972.
1959
Lancement de l’Aspirine UPSA vitaminée C® effervescente.
1960
E.R. Squibb & Sons commercialisent la première brosse à dents électronique en 1961. En 1990, plus de 150 autres marques de brosses à dents automatiques sont introduites, dont la plupart imitent essentiellement le modèle original de Squibb, qu’avait inventé le Professeur Philippe G. Woog.
1961
Bristol-Myers fait l’acquisition de Mead Johnson & Company, un chef de file dans le secteur de la nutrition du nourrisson et des enfants basée sur la science. Mead Johnson introduit son premier lait maternisé en poudre en 1910, et au cours des décennies, élargit son champ d’activité aux vitamines, aux produits pharmaceutiques et à la nutrition prénatale. La marque Enfamil® se développe jusqu’à être reconnue à l’échelle mondiale pour sa position de leader dans le secteur de la nutrition pédiatrique.
1967
Bristol-Myers adquire Mead-Johnson
Squibb approfondit ses activités dans la recherche sur le cancer, découvrant et développant l’hydroxyurée pour le traitement de la leucémie et du cancer de l’ovaire avancé.
Lancement du premier anti-inflammatoire Nifluril®
Pendant un temps, Bristol-Myers fait une incursion dans l’industrie du spectacle. En 1970, l’entreprise forme Palomar Pictures, qui produisit « The Taking of the Pelham One, Two, Three » (Les Pirates du métro), avec Walter Matthau and Robert Shaw, et « The Stepford Wives » (Les Femmes de Stepford), avec Katharine Ross et Paula Prentiss. Il mettra un terme à Palomar en 1974.
1970
Squibb établit son siège mondial à Princeton, New Jersey. L’entreprise développe également les installations de l’Institut Squibb à Princeton, New Jersey. Cette expansion permet à Squibb de faire plus de découvertes révolutionnaires et des avancées dans le domaine de la recherche médicale.
1971
Construction d’une seconde usine à Agen, en France : « Gascogne ».
Richard L. Gelb succéde à MacBain au poste de CEO. En 1976, Gelb est élu Président du Conseil d’Administration. Dans les années 70, alors que l’oncologie n’est encore qu’une industrie artisanale, Bristol-Myers devient la première entreprise à conduire la recherche et les traitements jusqu’au point d’avoir un impact sur le traitement du cancer avec des médicaments.
1972
Richard Gelb
UPSA commercialise le premier paracétamol effervescent français, Efferalgan VitamineC®.
Dans les années 70, Bristol-Myers introduit plusieurs médicaments précoces pour le cancer, en commençant en 1973 avec Blenoxane® (sulfate de bléomycine) pour les cancers épidermoïdes, les cancers de la tête et du cou, et les lymphomes non hodgkiniens ; en 1974, suit Mutamycin® (mitomycine) pour le cancer des os et les tumeurs de l’estomac et du pancréas ; puis en 1976, suit Ceenu® (lomustine), un produit de chimiothérapie pour le cancer du cerveau et les lymphomes hodgkiniens ; en 1977, arrive Bicnu® (carmustine), pour le traitement des cancers du cerveau et lymphatiques ; et en 1978, les agents anticancéreux Platinol® et Lysodren®(mitotane).
1973
Les chercheurs de Squibb Miguel A. Ondetti (à gauche) et David W. Cushman créent Capoten® (captopril), le premier médicament d’une nouvelle classe d’agents contre l’hypertension appelée inhibiteurs de l’ECA (enzyme de conversion de l’angiotensine). Capoten® constitue une nouvelle découverte médicale importante pour le traitement des patients souffrant d’hypertension artérielle.
1975
Miguel A. Ondetti
Création de la Fondation Bristol-Myers qui deviendra Fondation Bristol-Myers Squibb en 1990.
1977
Squibb vend un pansement dentaire dans les années 70 qui conserve sa viscosité sur les surfaces chaudes et humides. À l’époque, les patients stomisés sont contraints d’utiliser des substances irritantes comme le caoutchouc et le ruban adhésif pour fixer les poches de stomie sur leurs corps. Squibb établit ConvaTec comme une division distincte en 1978 pour développer des barrières et produits cutanés adhésifs capables d’apporter aux personnes stomisées une nouvelle liberté. ConvaTec, dont le siège est établi à Skillman, dans le New Jersey, s’est développée jusqu’à devenir une société mondiale forte de 3 000 employés à travers 100 pays.
1978
ConvaTec
Bristol-Myers commercialise Vepesid® (étoposide) pour le cancer des testicules. Le médicament agit en arrêtant la division des cellules tumorales (appelée mitose), ce qui peut contribuer à prévenir la propagation de certains types de cancer.
1983
Commercialisation de la première forme de paracétamol en gélules, Dafalgan 500mg® et de la première forme de paracétamol injectable au monde, Pro-Dafalgan®. Mise en service de la première tour de fabrication intégrée de produits effervescents à l’usine « Gascogne » d’Agen.


Bristol-Myers ouvre un complexe de recherche de pointe à Wallingford, dans le Connecticut, conçu pour accueillir plus de 800 scientifiques et personnels auxiliaires. En 1995, cette infrastructure est baptisée « Richard L. Gelb Center for Pharmaceutical Research and Development », du nom de l’ancien CEO de Bristol-Myers.
1986
Bristol-Myers fusionne avec Squibb pour créer un leader mondial du secteur des soins de santé. De la fusion naît la société Bristol-Myers Squibb, qui est alors la deuxième plus grande société pharmaceutique au monde.
1989
Construction d’une deuxième tour de fabrication intégrée de produits effervescents à l’usine UPSA « Gascogne » d’Agen. Agrandissement et modernisation de l’usine « Guyenne » à Agen.
Paraplatin® (carboplatine) est approuvé pour le traitement du cancer ovarien récidivant et en traitement palliatif visant à soulager les symptômes plutôt que fournir une guérison aux patientes atteintes de cancer ovarien ayant récidivé après un traitement par d’autres médicaments.
La Food and Drug Administration américaine approuve Videx® (didanosine), ce qui en fait le deuxième médicament disponible pour traiter l’infection par le VIH (l’autre étant l’AZT) et le premier développé exclusivement pour le traitement du VIH/SIDA.
1991
Les approbations comprennent en 1991 deux agents cardiovasculaires, Pravachol® (pravastine sodique) et Monopril® (fosinopril sodique).
Bristol-Myers Squibb développe un nouveau composé, Taxol® (paclitaxel), pour le traitement du cancer. L’entreprise investi des centaines de millions de dollars pour fournir Taxol® pour les essais cliniques, préparer les données pour la soumission de demande d’autorisation réglementaire et développer des sources alternatives au Taxol® (qui à l’origine, est dérivé de l’écorce de l’if du Pacifique, en voie de disparition). Taxol® est lancé en 1993 aux Etats-Unis et devient rapidement un des traitements anticancéreux les plus importants au monde.
Un antibiotique, Cefzil® (cefprozil) est approuvé en 1992. Les médecins le prescrivent pour traiter les infections de l’oreille chez l’enfant.
1992
Création de l'Insitut UPSA de la Douleur.
1993
UPSA devient filiale à 100% de Bristol-Myers Squibb Company.
1994
Charles A. Heimbold, Jr. devient CEO et est élu Président du Conseil d’Administration l’année suivante. L’entreprise acquiert (uniquement aux Etats-Unis), de Lipha Pharmaceuticals, Inc., Glucophage® (hydro chlorure de metformine), un médicament oral pour le diabète de type 2, et reçoit l’approbation de la FDA pour le Zerit® (stavudine), un médicament dans le traitement du VIH.
Charles A. Heimbold, Jr.
La société possède plus de 60 lignes de produits, générant 50 millions de dollars ou plus en ventes annuelles dans le monde entier. Elisor® (pravastatine sodique) se voit accorder par la FDA une utilisation étendue pour la réduction du risque de crise cardiaque ou de décès chez les patients présentant un cholestérol élevé ou une maladie cardiovasculaire chronique.
1995
La société ouvre un campus de recherche de 433 hectares à Hopewell, dans le New Jersey, USA. Deux nouveaux médicaments importants, co-développés avec Sanofi-Synthélabo sont approuvés : Aprovel® (irbésartan) et Plavix® (bisulfate de clopidogrel). Plavix® deviendra le produit phare de l’entreprise.
1997
La FDA accorde une autorisation de commercialisation pour Excedrin® Migraine pour le soulagement de la douleur des céphalées migraineuses et des symptômes associés. Excedrin® devient le premier médicament pour les céphalées migraineuses disponible aux consommateurs sans ordonnance.
1998
Le président américain Bill Clinton remet la Médaille Nationale de Technologie (National Medal of Technology) à Bristol-Myers Squibb, la plus haute distinction américaine pour l’innovation technologique, « pour avoir prolongé et amélioré la vie humaine par le biais d’activités de recherche et développement pharmaceutique innovantes, et pour avoir redéfini la science de l’étude clinique avec des essais cliniques révolutionnaires et hautement complexes qui sont reconnus au sein de l’industrie comme des modèles. »
Construction d’une troisième tour de fabrication intégrée de produits effervescents à l’usine « Gascogne » d’Agen.
La fondation Bristol-Myers Squibb lance "SECURE THE FUTURE", un important programme de lutte contre le VIH/SIDA en Afrique Sub-saharienne.
1999
Avec quatre autres sociétés pharmaceutiques et agences internationales, Bristol-Myers Squibb se joint à l’Initiative « Drug ACCESS » d’ONUSIDA. Le programme ACCESS vise à rendre les médicaments et traitements antirétroviraux plus largement disponibles dans les pays d’Afrique, en réduisant les prix. L’entreprise propose de baisser de 90% les prix des médicaments pour le VIH/SIDA dans ces pays.
2000
Bristol-Myers Squibb engage 15 millions de dollars pour étendre le programme SECURE THE FUTURE™ à quatre pays d’Afrique occidentale : le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, le Mali et le Sénégal.
Bristol-Myers Squibb annonce une nouvelle stratégie qui comporte une focalisation accrue sur les médicaments et un programme de développement externe agressif. Dans le cadre de cette nouvelle stratégie, l’entreprise cède son activité Clairol.
L’entreprise lance Tequin® (gatifloxacine), un antibiotique de génération avancée comportant de la quinolone, et Glucovance® (glyburide et hydrochlorure de metformine), une association de metformine et de glyburide, dans un comprimé unique, pour le diabète de type 2. Elle lance aussi Glucophage XR (hydrochlorure de metformine), une formulation de Glucophage nécessitant une seule prise quotidienne, Glucophage est alors l’antidiabétique oral de marque le plus prescrit aux États-Unis.
Lancement de Perfalgan®, premier paracétamol injectable dans le monde et mise en route de la quatrième tour de fabrication à Agen.
Bristol-Myers Squibb est élue « entreprise pharmaceutique la plus admirée d’Amérique » par le FORTUNE Magazine aux Etats-Unis.
2001
L’hôpital pédiatrique « Bristol-Myers Squibb Children’s Hospital » ouvre ses portes en mars 2001, au sein du centre hospitalier universitaire Robert Wood Johnson University à New Brunswick, dans le New Jersey, USA. Premier hôpital indépendant pour les enfants de l’État, cette structure offre des soins sans égard à la capacité financière des familles et propose plus de 45 spécialités pédiatriques.
Peter R. Dolan, qui fait partie de l’entreprise depuis 13 ans, remplace Charles A. Heimbold Jr. au poste de CEO. Dolan est également nommé Président du Conseil d’Administration. En juin 2005, le Conseil d’Administration sépare les positions de CEO et de Président du Conseil d’Administration, et James D. Robinson III est nommé Président du Conseil d’Administration. Peter Dolan conserve le titre de CEO jusqu’en septembre 2006.
Peter R. Dolan
L’entreprise annonce l’acquisition de DuPont Pharmaceuticals Company pour 7,8 milliards de dollars, dans le but de renforcer davantage l’activité pharmaceutique de Bristol-Myers Squibb. Avec l’acquisition de DuPont, Bristol-Myers Squibb ajoute Sustiva® (efavirenz) et Coumadine® (warfarine sodique) à son portefeuille de médicaments. La société acquiert également Bristol-Myers Squibb Medical Imaging.
Bristol-Myers Squibb adquire DuPont
Obtention de la certification ISO 14001.
Le siège social de Bristol-Myers Squibb France emménage au "Cristalia" à Rueil-Malmaison (92), où sont également basées de nombreuses fonctions européenes.
2002
La FDA approuve Abilify® (aripiprazole) pour le traitement de la schizophrénie. Aux Etats-Unis, le médicament est commercialisé conjointement par Bristol-Myers Squibb et Otsuka America Pharmaceuticals. Les deux entreprises sont également partenaires dans le développement et la commercialisation de l’aripiprazole dans les principaux pays européens et latino-américains. La FDA approuvera plus tard Abilify® dans les troubles bipolaires.
The company teamed up with cancer survivor and Tour de France champion Lance Armstrong to sponsor the Bristol-Myers Squibb TOUR OF HOPE™, an unprecedented week-long coast-to-coast cycling event. En route, the 26-member team of cancer survivors, caregivers, physicians, nurses and researchers raised awareness of cancer research and the importance of clinical trials in developing new treatments. Building on the success of the 2003 event, Armstrong and Bristol-Myers Squibb teamed up once again to sponsor the 2004 Tour of Hope coast-to-coast cycling event.
2003
Reyataz® (atazanavir), le premier inhibiteur de protéase pour le traitement du VIH/SIDA permettant une prise quotidienne unique, est introduit aux États-Unis. Il sera approuvé pour la commercialisation en Europe en mars 2004.
La FDA approuve Erbitux® (cétuximab) aux Etats-Unis, médicament développé et commercialisé conjointement avec ImClone Systems Incorporated, pour le traitement du cancer colorectal propagé à d’autres parties du corps (non commercialisé en France par Bristol-Myers Squibb).
2004
Commercialisation de la première forme de paracétamol 1g pelliculé, Dafalgan 1g®.
La FDA approuve Baraclude® (entécavir). Découvert par des scientifiques de Bristol-Myers Squibb, Baraclude® est indiqué pour le traitement de l’infection chronique par le virus de l’hépatite B. La FDA approuve Orencia® (abatacept) pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. Orencia® est le premier d’une nouvelle classe de médicaments pour cette pathologie.
2005
La FDA approuve Sprycel® (dasatinib), découvert par des scientifiques de Bristol-Myers Squibb, pour le traitement de la Leucémie Myéloïde Chronique.
2006
Bristol-Myers Squibb et Gilead Sciences annoncent que la FDA approuve Atripla® (éfavirenz 600 mg/emtricitabine 200 mg/fumarate de ténofovir disoproxil 300 mg). Atripla® constitue le tout premier schéma posologique pour le traitement du VIH avec administration quotidienne d’un comprimé unique.
Peter Dolan abandonne ses fonctions de CEO. James M. Jim Cornelius prend sa place à titre intérimaire. Cornelius est membre du Conseil d’Administration depuis janvier 2005. Il est élu le 20 avril 2007, par le Conseil d’Administration au poste de CEO.
Construction de la 5ème tour de production de médicaments effervescents.
Une nouvelle ambition pour Bristol-Myers Squibb : Devenir une entreprise "BioPharma" de nouvelle génération, focalisée sur la découverte et le développement de nouveaux médicaments innovants pour vaincre les maladies graves. Cette stratégie s'appuie sur une politique de partenariats et d'acquisitions sélectives.
2007
En signant la Charte de la Diversité, Bristol-Myers Squibb s'engage à mettre la diversité au coeur de sa politique de Ressources Humaines.
Bristol-Myers Squibb acquiert Adnexus Therapeutics, développeur d’une nouvelle classe d’agents biologiques appelés Adnectins™. Cette acquisition contribue à faire progresser la stratégie de Bristol-Myers Squibb en matière d’agents biologiques à travers divers domaines thérapeutiques ; elle comprend CT-322, un agent biologique oncologique de Phase I. Adnexus est la première acquisition réalisée par la société dans le cadre de sa stratégie String of Pearls (c.-à-d. Collier de perles), stratégie qui visait à accélérer la découverte et le développement de nouvelles thérapies par le biais d’alliances, de partenariats et d’acquisitions innovants.

Bristol-Myers Squibb annonce que la FDA approuve Ixempra™ (ixabépilone) pour le traitement du cancer du sein avancé (non commercialisé en Europe).

Soulignant son engagement mondial envers les enfants vivant avec le VIH/SIDA, Bristol-Myers Squibb ouvre un nouveau centre clinique dans le « Bristol-Myers Squibb Children’s Hospital », au sein du centre hospitalier « Robert Wood Johnson University Hospital » à New Brunswick, dans le New Jersey, USA. Dédié à la recherche et au traitement des troubles du système immunitaire et des maladies infectieuses chez l’enfant, le Bristol-Myers Squibb Pediatric Infectious Disease and Immunology Center (centre pédiatrique en immunologie et maladies infectieuses) ouvre ses portes grâce à un don de 5 millions de dollars de la Fondation Bristol-Myers Squibb.

Bristol-Myers Squibb vend son activité d’imagerie médicale (Medical Imaging) à la société de capital-investissement Avista Capital Partners pour 525 millions de dollars, dans le cadre d’un effort visant à se recentrer sur son pipeline pharmaceutique. Bristol-Myers Squibb vend aussi son activité ConvaTec à Nordic Capital Fund VII et Avista Capital Partners pour la somme de 4,1 milliards de dollars.
2008
Bristol-Myers Squibb annonce en avril 2008 son intention de céder environ 10 à 20% du capital de Mead Johnson Nutrition Company au public dans le cadre d’Offre Publique Initiale (IPO) de conserver au moins 80% de titre de participation pour le futur proche. En sus des ventes de Medical Imaging et de ConvaTec, cette annonce s’inscrit dans la transformation « BioPharma » visant à recentrer Bristol-Myers Squibb sur son activité biopharmaceutique.

Bristol-Myers Squibb conclu un accord d’exclusivité avec KAI Pharmaceuticals, Inc., une société privée de biotechnologie, pour développer et commercialiser, à l’échelle mondiale, une thérapie pour les maladies cardiovasculaires.

Bristol-Myers Squibb acquiert Kosan Biosciences, une société spécialisée dans le cancer basée en Californie, pour un montant d’environ 190 millions de dollars. Cette acquisition vient renforcer le pipeline de l’entreprise, apportant des composés dans deux classes importantes d’agents anticancéreux.

Bristol-Myers Squibb conclu un accord d’exclusivité avec PDL BioPharma de Redwood City, en Californie, pour le développement et la commercialisation mondiale d’une thérapie pour le myélome multiple.

Bristol-Myers Squibb conclu une collaboration mondiale avec Exelixis, une société de biotechnologies basée à San Francisco, en Californie, pour le développement et la commercialisation de deux thérapies novatrices : l’une pour le cancer médullaire de la thyroïde, l’autre pour le traitement des tumeurs solides malignes avancées.

Mise en fonctionnement d’un nouveau laboratoire de Contrôle Qualité à Agen.

Bristol-Myers Squibb conclu une collaboration mondiale avec ZymoGenetics de Seattle, dans l’état de Washington, USA, pour le développement et la commercialisation du PEG-Interféron lambda, un nouveau traitement dans l’hépatite C.
2009
Bristol-Myers Squibb conclu une collaboration mondiale avec Nissan Chemical Industries et Teijin Pharma pour le développement et la commercialisation d’un traitement anti arythmique sélectif au niveau auriculaire.
Bristol-Myers Squibb annonce l’approbation par la FDA d’Onglyza™ (saxagliptine) pour le traitement du diabète de type 2 chez les adultes.
Bristol-Myers Squibb acquiert Medarex Inc., une société de biotechnologies et partenaire depuis 2005. Cette acquisition est à ce jour la plus importante des transactions effectuées dans le cadre de la stratégie du « Collier de Perles » ; elle élargi considérablement le pipeline oncologie et immunologie de Bristol-Myers Squibb, positionné la société dans un rôle de leadership à long terme dans le secteur biologique et elle lui permit d’acquérir les pleins droits pour ipilimumab, un composé expérimental pour le mélanome métastatique.

Bristol-Myers Squibb conclu une collaboration mondiale avec Alder Biopharmaceuticals Inc., de Bothell, dans l’état de Washington, USA, pour développer et commercialiser un agent biologique expérimental novateur pour le traitement de la polyarthrite rhumatoïde.

Le 23 décembre, l’entreprise finalise son plan stratégique de scission de ses actions de Mead Johnson. La scission permet à Bristol-Myers Squibb de se concentrer entièrement sur ses activités biopharmaceutiques et marque la fin de sa transformation en un leader du secteur biopharmaceutique.

Bristol-Myers Squibb et Allergan, Inc. annoncent un accord mondial pour le développement et la commercialisation d’un médicament oral pour le traitement de la douleur neuropathique.
2010
Le 4 mai 2010, Lamberto Andreotti devient CEO de Bristol-Myers Squibb. Lamberto Andreotti avait évolué dans l’entreprise depuis 12 ans dans des fonctions de direction aux États-Unis et à l’étranger. Jim Cornelius, CEO précédent, conserve son poste de Président du Conseil d’Administration.

Lamberto Andreotti
En octobre, Bristol-Myers Squibb acquiert ZymoGenetics, et intègre un produit existant, Recothrom® (recombinant), ainsi que des actifs dans l’hépatite C, le cancer et d’autres domaines thérapeutiques.

En Novembre, Kombiglyze™ XR (saxagliptine et hydrochlorure de metformine à libération prolongée) est approuvé aux Etats-Unis.

Inauguration d'une 6ème tour de production sur le site d'Agen.

En décembre, Bristol-Myers Squibb acquiert d’Oncolys BioPharma Inc. les droits mondiaux pour la fabrication, le développement et la commercialisation du festinavir, en Phase II de développement, dans le traitement du VIH.

En mars, YERVOY ™ (ipilimumab) est approuvé par la FDA américaine. Yervoy™ sera approuvé en Europe le 13/07/2011.
2011

En juin, Nulojix (bélatacept) est approuvé par la FDA en Europe.

En juillet, Bristol-Myers Squibb et Innate Pharma, une société de biotechnologie marseillaise, annoncent un accord mondial pour le développement et la commercialisation d’un agent biologique expérimental dans le domaine de l’immuno-oncologie.

En septembre 2011, Bristol-Myers Squibb acquiert Amira Pharmaceuticals, une société de petites molécules pharmaceutiques axée sur la découverte et le développement au stade précoce de nouveaux médicaments pour traiter les maladies inflammatoires et fibreuses.

En septembre 2011, Bristol-Myers Squibb et Ono Pharmaceutical Co., Ltd concluent un accord stratégique visant à étendre les droits territoriaux de Bristol-Myers Squibb pour une immunothérapie du cancer expérimentale, un anticorps anti-PD-1 et pour le co-développement et la co-commercialisation d’Orencia® au Japon.

En septembre 2011, Bristol-Myers Squibb et Ambrx, Inc. annoncent une collaboration pour la recherche, le développement et la commercialisation de nouveaux programmes biologiques dans le diabète et l’insuffisance cardiaque.

En octobre, Bristol-Myers Squibb et Gilead Sciences annoncent un accord de licence pour le développement et la commercialisation d’un nouveau comprimé combiné à dose fixe pour les patients vivant avec le VIH.

En novembre, Bristol-Myers Squibb et ASLAN Pharmaceuticals annoncent un partenariat novateur pour la licence et le développement d’un composé oncologique expérimental.

En août 2012, Bristol-Myers Squibb acquiert Amylin Pharmaceuticals, une société biopharmaceutique spécialisée dans la recherche, le développement et la commercialisation d’une franchise d’agonistes du GLP-1 pour le traitement du diabète de type 2.
2012
En décembre 2012, Eliquis® (apixaban) est approuvé par la FDA.

Bristol-Myers Squibb a transféré à AstraZeneca – avec qui elle avait conclu un partenariat dans ce domaine dès 2007 - la propriété intellectuelle et les droits mondiaux pour le développement, la production et la commercialisation de ses médicaments liés au traitement du diabète de type 2 et de ceux en développement.
2014
Bristol-Myers Squibb comprend un portefeuille d'activités diversifié, spécialisé dans des domaines thérapeutiques pour lesquels les besoins médicaux demeurent non satisfaits. La gamme de médication familiale UPSA possède un potentiel de développement important. Ainsi, la création d’une filiale dédiée aux produits UPSA permet de renforcer la performance opérationnelle de cette business unit et de se développer avec une stratégie pleinement adaptée à la spécificité de ses produits. Aujourd’hui, la gamme de produits de la marque UPSA devient UPSA SAS, une société de Bristol-Myers Squibb.
2015

NB : certains médicaments cités dans cette rubrique ne sont disponibles ni en Europe, ni en France.