Bristol-Myers Squibb, un acteur pionnier
en immuno-oncologie

L’approche pour le traitement du cancer a profondément évolué en 200 ans. La chirurgie et la radiothérapie pour des cancers très localisés, la chimiothérapie pour des cancers plus diffus et les thérapies ciblées pour des cancers ayant des mutations génétiques particulières en étaient la pierre angulaire.

L’immuno-oncologie représente une approche thérapeutique nouvelle. Sa particularité ? Elle ne cible pas directement la tumeur comme les autres stratégies thérapeutiques, mais vise à aider à restaurer le bon fonctionnement du système immunitaire pour lui permettre de défendre l’organisme en reconnaissant et détruisant les cellules tumorales.

Les preuves cliniques de l’efficacité de l’immuno-oncologie démontrent son potentiel dans le traitement de certains cancers à un stade avancé. Pour ces tumeurs, pour lesquelles la prise en charge est complexe et les possibilités thérapeutiques limitées, le besoin médical en traitements innovants et efficaces est considérable. Cette voie de traitement ouvre de nouvelles possibilités thérapeutiques, avec le potentiel d’offrir à certains patients une chance de survie prolongée et une meilleure qualité de vie.

Bristol-Myers Squibb a été pionnier dans ce domaine et engage aujourd’hui d’importants moyens en vue du développement de cette nouvelle approche. Afin de répondre aux besoins médicaux non couverts et de permettre à plus de patients atteints de cancer d’accéder à la médecine de pointe, la mobilisation de Bristol-Myers Squibb dans ce domaine est continue : près de 68 % de la recherche clinique menée en France en 2015 est consacrée à l’oncologie-hématologie, et notamment à l’immuno-oncologie.

Nous avons un large portefeuille d’agents immuno-oncologiques expérimentaux dont certains disposent déjà d'une Autorisation de Mise sur le Marché, et dont bon nombre ont été découverts et développés par nos scientifiques.

Notre programme clinique actuel en immuno-oncologie concerne des populations de patients très variées, divers types de tumeurs solides et hémopathies malignes, et diverses lignes de traitement et histologies. Nous avons été parmi les premiers à investir dans la recherche menée sur des associations d’agents immuno-oncologiques, et nous continuons à étudier le rôle de ces associations dans le traitement du cancer.

Nous étudions également d’autres voies du système immunitaire dans le traitement du cancer. Ces voies pourraient aboutir à de nouvelles options thérapeutiques potentielles, en association ou en monothérapie, pour aider les patients à lutter contre différents types de cancers.

Notre collaboration avec les universités, ainsi qu’avec de petites et grandes entreprises de biotechnologie, vise à étudier les associations potentielles des traitements immuno-oncologiques et non immuno-oncologiques, en vue de proposer de nouvelles options thérapeutiques dans la pratique clinique. Il s'agit d'un véritable changement de paradigme en matière de lutte contre le cancer car les critères mêmes de succès d'un traitement s'en trouvent modifiés.