Quels sont les symptômes du mélanome ?

Les grains de beauté sont responsables de seulement 20% des cas de cancer, et les mélanomes se développent le plus souvent à même la peau sous la forme d’une tache pigmentée qui ressemble à un grain de beauté [1].

Le mélanome cutané se manifeste sous différentes formes [1] :

Le mélanome superficiel extensif (70 à 80 %)

  • Il est lié à des coups de soleil importants dans le passé.
  • Il apparaît en général sur le torse des hommes et sur les mollets et le dos des femmes [10].
  • Il se caractérise principalement par des bords irréguliers [10].

Le mélanome de Dubreuilh (5 à 10 %)

  • Il est lié à des expositions répétées aux rayons ultraviolets.
  • Il se manifeste le plus souvent chez les personnes âgées de plus de 50 ans.

Le mélanome nodulaire

  • C’est le type de mélanome dont la croissance est la plus rapide.
  • Il peut atteindre toutes les parties de la peau, y compris les régions non exposées au soleil.
  • Il se caractérise par une pigmentation allant du marron foncé/noir au gris-bleu, voire une absence de pigmentation [10].

Le mélanome acrolentigineux ou mélanome des extrémités (10%)

  • Il siège sur la paume des mains, la plante des pieds ou sous les ongles.
  • Il se manifeste le plus souvent chez les personnes qui ont la peau foncée.

Si cette pathologie touche principalement la peau, elle peut également atteindre les yeux, les muqueuses [11] et les méninges [12].
 

Liens utiles

Vaincre le mélanome : www.vaincrelemelanome.fr


Sources
[1] Les traitements du mélanome de la peau, collection Guides de référence Cancer info, INCa, octobre 2010.
[10] DeVita VT, Hellman S, Rosenberg SA. Cancer : principles & practice of oncology, 7th edition. Philadelphia, PA : Lippincott Williams & Wilkins ;2005.
[11] Kim HS, Kim EK, Jun HJ, et al. Noncutaneous malignant melanoma : a prognostic model from a retrospective multicenter study. BMC Cancer. 2010 Apr 28 ;10:167
[12] Smith AB, Rushing EJ, Smirniotopoulos JG. Pigmented lesions of the central nervous system : radiologic-pathologic correlation. Radiographics. 2009 ;29(5):1503-24.