Définition du mélanome

Le mélanome est une forme rare et pourtant la plus sévère des cancers de la peau [1].

Comme dans tout cancer, des cellules initialement normales se multiplient abondamment de façon inhabituelle. Dans le cas du mélanome, ce sont les mélanocytes qui sont touchés [1].

Les mélanocytes sont les cellules de la peau qui synthétisent la mélanine, un pigment qui donne sa couleur à la peau [1].

La peau est constituée de trois couches reposant sur une membrane basale : l’épiderme qui protège du soleil, le derme qui nourrit et soutient la peau et l’hypoderme qui permet de stocker la graisse. C’est dans l’épiderme, la couche la plus externe, qu’on trouve les mélanocytes [1].

À l’échelle mondiale, son incidence est très forte en Australie, en Amérique du Nord et en Europe [2].

Le mélanome est le cancer dont le nombre annuel de nouveaux cas augmente le plus :

  • Avec une augmentation de 10 % par an depuis 50 ans [1], on estime qu’il y a environ :

    84 000 nouveaux cas par an diagnostiqués en Europe [3] ;
    dont plus de 7000 en France [3].

  • Le mélanome cutané a vu son nombre de nouveaux cas tripler entre 1980 et 2005 [4].

Ce cancer représente la forme la plus agressive des cancers de la peau :

  • Rare (4% de la totalité des cancers cutanés), il est pourtant responsable de 80% des décès liés aux cancers de la peau [5].
  • Le nombre de décès en France dû au mélanome cutané dépasse les 1500 par an [3][4].
  • On estime à plus de 20000 le nombre de décès annuels dus à ce type de cancer, dans toute l’Europe [3].

Liens utiles pour en savoir plus

Vaincre le mélanome : www.vaincrelemelanome.fr
  

Sources


[1] Les traitements du mélanome de la peau, collection Guides de référence Cancer info, INCa, octobre 2010.
[2] Parkin DM, Bray F, Ferlay J, Pisani P. Global cancer statistics, 2002. CA Cancer J Clin 2005 ;55(2):74-108.
[3] Ferlay J, Parkin DM, Steliarova-Foucher E. Estimates of cancer incidence and mortality in Europe in 2008. Eur J Cancer 2010 ;46(4):765-81.
[4] « Rayonnements ultraviolets et risques de cancer » : Direction de la santé publique, département prévention, Institut National du Cancer, juillet 2010,www.e-cancer.fr accédé le 10/10/11.
[5] Miller AJ, Mihm MC Jr. Melanoma. N Engl J Med 2006 ;355(1):51-65.