Interactions entre cancer et système immunitaire

Quotidiennement, notre système immunitaire, par le biais des lymphocytes T, parvient à identifier et à détruire les cellules cancéreuses qui apparaissent dans notre organisme.

  • En effet, la croissance d’une tumeur dans l’organisme déclenche des interactions complexes entre cette tumeur et le système immunitaire. [1]
  • Des cellules immunitaires peuvent être alors sensibilisées contre les cellules tumorales et infiltrer la tumeur.[2]
  • En réponse à cette attaque, les tumeurs peuvent échapper à la surveillance immunitaire et/ou créer un environnement tumoral immunosuppresseur.[3]

Les Lymphocytes T, acteurs clés de la destruction tumorale [4] - [5]

Si les chercheurs ont progressivement révélé « l’intelligence » de notre système immunitaire, ils ont aussi découvert que les cellules cancéreuses étaient souvent dotées de mécanismes sophistiqués (appelés mécanismes d’échappement) qui leur permettent de leurrer les cellules immunitaires ou de contenir leur action.

Après la mise au point, entre le 19ème et le 20ème siècle, des premiers standards de traitement (chirurgie, chimiothérapie, radiothérapie), l’arrivée des médicaments ciblés au début des années 2000 qui s’attaquent aux cellules directement impliquées dans la pathologie, le domaine de la cancérologie entame aujourd’hui ce que nombre de scientifiques et de cliniciens considèrent comme une révolution dans les thérapies anti-cancéreuses : l’Immno-Oncologie.

Bristol-Myers Squibb est aujourd’hui pionnier dans ce domaine de l’Immuno-Oncologie qui consiste à réarmer le système immunitaire propre au patient.

    En savoir plus :


    Sources


    [1] K.Töpfer, S.Kempe, N.Müller, M.Schmitz, M.Bachmann, M.Cartellieri, G.Schackert, A.Temme. Review Article, Tumor Evasion from I Cell Surveillance. 2011.p 1-2.
    [2] P.Sharma, Y.Shen, S.Wen, S.Yamada, A.Jungbluth, S.Gnjatic, D.Bajorin, V.Reuter, H.Herr, L.Old, E.Sato. CD8 tumor-infiltrating lymphocytes are predictive of survival in muscle-invasive urothelial carcinoma. 2006. p.3967.
    [3] L.Zitvogel, O.Keep, G.Kroemer. Immune parameters affecting affecting the efficacy of chemotherapeutic regimens.2011.p.151.
    [4] B.L.Narendra, K.E.Reddy, S.Shantikumar, S.Ramakrishna. Immune system : a double-edged sword in cancer. Review article. 2013.p 823-834.
    [5] M.Maio.Melanoma as a model tumour for immune-oncology. Symposium article. 2012. Doi :10.1093/annonc/MDS257.